Prise de fonction du Nouveau Président de la Cour suprême: Fodé BANGOURA, le 07 janvier 2022

Nommé il y a quelques jours au poste de président de la Cour Suprême par le colonel Mamadi Doumbouya, le nouveau président Fodé Bangoura a été installé dans ces fonctions ce vendredi 7 janvier 2022.

La cérémonie a été présidée par le premier ministre Mohamed Beavogui en présence du ministre de la justice garde des eaux et de plusieurs responsables des tribunaux du pays.

Dans son discours, l'ex président qui a fait 29 à la tête de cette première institution judiciaire du pays, Mamadou Sylla a félicité la nomination de son successeur qui a été formé par lui.

« Je commence par vous adresser mes chaleureuses félicitations pour votre nomination à la tête de la Cour suprême placée au sommet de la pyramide judiciaire, dont le rôle est de contrôler la bonne application du droit par les juges du fond, c'est à dire de vérifier s'il y a eu violation de la loi et de la censure. Ce rôle lui confère la mission de veiller au respect de la loi. En cassant les décisions en dernier ressort qui la violent et de faire régner l'unité d'interprétation du droit de cette difficile mission, l'exigence pour cette cour suprême est d'unifier et d'harmoniser le droit, dans sa conception et son application, de dire le droit, d'interpréter du fond par des décisions normatives et d'assurer l'unicité de la jurisprudence ».

Et de poursuivre « Elle est chargé en outre de la proclamation des résultats des élections législatives, à l'issue de la procédure prévue à cet effet, elle est compétente en matière administrative, conformément à la loi organique L/2017/ 003/ AN du 23 février 2017, pour contrôler les actes unilatéraux des autorités exécutive, de sanctionner les violations de la loi et les excès de pouvoir et de garantir la sûreté juridique dans les relations entre l'administration et les particuliers », relate M. Sylla.

Pour sa part, le nouveau président de la Cour suprême a rendu un vibrant hommage d'abord au président de la transition Colonel Mamady Doumbouya pour la confiance placée sur sa personne pour occuper cette haute fonction juridique du pays.

« J'exprime au très haut mon infinie gratuite et place entre ces mains la maison de la justice. Comment après Allah ne pas exprimer chaleureusement toute ma reconnaissance au président de la transition président du CNRD, colonel Mamadi Doumbouya de m'avoir fait l'honneur en m'appelant à occuper ce poste éminent de président de cours suprême placé au sommet des cours, et des tribunaux, investir du pouvoir judiciaire et de la fonction de principal organe consultatif du président de la République. Je lui dis naturellement simplement et modestement merci de la grande confiance ainsi placée à ma modeste personne ».

Dans la même logique, il a précisé que « la réalisation de cette œuvre exaltante comportant l'émergence économique et sociale de notre pays, l'élimination de la pauvreté, des inégalités, la primauté de droit exigent que la cour suprême joue son rôle afin que la construction de l'édifice dont le plan est tracé à l'aide de compact et de l’équerre par le président de la transition soit droit et parfait dans tous ces angles ».

Ibrahima Sory Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.